Talaie El Houriyet de Ali Benflis a réagi à l’annonce de la candidature du président Bouteflika à la présidentielle d’avril. Le parti considère qu’en faisant cette annonce, « le pouvoir politique en place a pris une décision irresponsable, susceptible d’enfoncer davantage notre pays dans la crise politique, économique et sociale qui le ronge ».

Dans un communiqué rendu public, ce dimanche 10 février, le parti estime que « nous sommes en présence, d’un nouveau détournement annoncé de la volonté populaire, d’une violation caractérisée de la constitution avec un candidat dans l’incapacité d’exercer la fonction ».

Pour Benflis, cette candidature est « un coup de force dans la lignée de celui qui en 2008 a permis de faire sauter le verrou de la limitation des mandats et qui a fait déjà du troisième mandat un mandat de trop comme l’a été le quatrième mandat et le sera le cinquième » .

Le cinquième mandat signifie, pour le parti « l’immobilisme et la stagnation ». « Le pays continuera à être géré, poursuit le communiqué, par des forces extra constitutionnelles qui continueront à usurper la fonction et les prérogatives présidentielles et parler et agir au nom du Président, atteste-t-il.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici