Un an après avoir rompu son contrat auprès de France 2, Patrick Sébastien revient à l’écran, sur TF1, où il va être entre autres à l’affiche de la série culte Camping Paradis. Le point sur les derniers préparatifs de son retour à la télévision, à travers cet article. 

Après avoir fait la pluie et le beau temps des téléspectateurs de France 2 pendant une vingtaine d’années, Patrick Sébastien a mis fin à son contrat avec France Télévisions. A présent, l’animateur développe des projets avec la chaîne privée TF1. 

Patrick Sébastien décroche un rôle dans Camping Paradis

L’icône emblématique du Plus grand cabaret du monde, émission mythique de France 2 interrompue il y a maintenant un an, fait actuellement son grand retour au petit écran. En effet, Patrick Sébastien a décidé de poursuivre sa carrière dans le monde de l’audiovisuel en rejoignant la grande équipe de TF1. La principale chaîne rivale de France 2 a sollicité les talents de comédien de l’animateur soixantenaire pour un passage en guest dans la série culte Camping Paradis. Alors qu’il n’était pas très enthousiaste au départ, le père de famille de 66 ans a finalement cédé, après s’être exprimé sur l’oeuvre de Jean-Luc Azoulay avec des individus « normaux » qui lui ont annoncé que ce feuilleton lui faisait du bien. 

Dans le cadre de son passage dans Camping Paradis, qui devrait être diffusé d’ici quelques mois, l’ex-compagnon de Nathalie Boutot jouera dans la peau d’un vendeur de fruits. Son personnage aura pour mission de contrôler les différends entre ses deux enfants. A ce titre, le comédien avait affirmé que le fond de l’histoire a suscité son intérêt du fait qu’il lui rappelait plusieurs choses. Un an après avoir été expulsé du service public, l’ex animateur vedette de France 2 n’est pas prêt d’abandonner la carrière télévisée. 

Une suggestion de programme pour TF1

Patrick Sébastien poursuit son entrevue en expliquant qu’à la télé, il était souvent la proie de nombreuses critiques en dépit du succès en matière d’audience de ses émissions phares: le Grand Bluff et le plus grand cabaret du monde, qui ont diverti le public pendant plus de vingt ans sur France 2. Raison pour laquelle le principal interviewé n’a pas souhaité réaliser de concessions, toujours selon ses propos. 

Le père de Lilly Boutot et Olivier Villa enchaîne ensuite en évoquant que cette situation avait mis de l’ombre à son parcours professionnelle, mais qu’il n’avait aucune envie de jouer aux lèche-bottes. Il conclut en relatant un jeu qu’il a imaginé pour la chaîne privée, baptisée Culture People. Reste à savoir si le concept a séduit TF1. Affaire à suivre…