Alors que le couple présidentiel profite tranquillement en ce moment de leurs congés d’été auprès du fort de Brégançon, Brigitte Macron est visiblement tombée amoureuse d’une nouvelle activité qui l’a énormément fasciné. Le point sur cette passion inédite de la Première Dame

Depuis le début des vacances d’été, le Président français et son épouse Brigitte Macron ont décidé de s’accorder des instants de pause au sein du prestigieux Fort de Brégançon. A ce titre, l’hebdomadaire Paris Match a récemment divulgué à travers ses colonnes la nouvelle activité qui a fasciné la Première Dame dans le cadre de ses vacances d’été au sein de la forteresse médiévale. 

Brigitte Macron séduite par la plongée et la richesse aquatique 

Ainsi les rédacteurs de Paris Match ont récemment fait part dans le dernier numéro de leur magazine, l’activité dont Brigitte Macron est tombée amoureuse cet été dans le cadre de ses vacances auprès du Fort. En effet, équipée d’un plongeant muni d’un masque et d’un tuba, la mère de Tiphaine et Laurence s’était jetée à l’eau pour une plongée riche en découvertes enivrantes. Elle a à cet effet fait appel à un guide pour apprendre les moindre détails concernant la faune sous-marine Méditerranéenne. Après un court passage de ses enfants et de ses petits-enfants au sein de la propriété présidentielle, la fille de Jean Trogneux avait révélé que leur présence avait apporté à elle et à son mari, énormément de plaisir car avec eux, ils oublient le temps d’un instant leurs lourdes responsabilités Etatiques. Et dès que leurs proches repartent, ils se sentent un peu vide et tristes. Comme le souligne Brigitte Macron dans ses propos nichés dans le magazine. Heureusement sa nouvelle passion lui permet de retrouver un peu de bonheur et de liberté. 

Un planning éprouvant pour Emmanuel Macron

Par ailleurs, du côté du Chef de l’Etat, les congés sont loins d’être des moments de répit et de relaxation. En effet, toujours selon les publications de Paris Match, Emmanuel Macron est encore dans l’obligation de gérer du mieux qu’il peut la crise sanitaire liée au Covid-19. A ce titre, il organise ses journées au sein du fort de manière à travailler durant la matinée, de s’accorder une séance d’activités sportives d’une heure à midi, durant laquelle il pratique notamment de la boxe, avec un de ses coachs issus de l’école de guerre. Aussi, il effectue du jogging en profitant du paysage des montagnes de Bormes-les-Mimosas sur une distance de 12 kilomètres, accompagné de ses gardes du corps les mieux entraînés. Malgré l’intensité de l’entraînement, le banquier d’affaires et homme d’État français tient bon le coup et relève le challenge tous les deux jours.