Abdelaziz Bouteflika a annoncé, dans la soirée de ce dimanche 3 mars, son intention d’organiser une élection présidentielle anticipée à laquelle il ne participera pas en cas de victoire aux élections du 18 avril 2019.

Dans une lettre adressée à la nation, Abdelaziz Bouteflika « s’est “engagé à ne pas se porter candidat à ces élections anticipées”, qui seront organisées à l’issue d’une conférence nationale inclusive », rapporte le Huffpost.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici