Les festivités officielles de la double célébration de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (24 février 1956) et de la nationalisation des hydrocarbures (24 février 1971) ont débuté dimanche dans la wilaya d’Adrar, rapporte l’agence de presse APS. Et à cette occasion, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a adressé un message dans lequel il a indiqué que « l’Algérie a su, lors des deux dernières décennies, combiner la richesse des hydrocarbures et la décision politique indépendante ».

« Une fois le pays sorti des affres de la tragédie nationale et de la restructuration économique et sociale, nous nous sommes lancés dans le   processus de construction et d’édification qui, peu à peu, a permis à l’Algérie de se libérer du fardeau de la dette extérieure, d’éloigner le spectre du chômage qui a failli asphyxier nos jeunes, et d’enrayer   considérablement les manifestations de la misère et de la pauvreté grâce à   la réalisation, à travers les quatre coins du pays, de milliers d’écoles, de centaines d’hôpitaux, de dizaines d’universités et de millions de logements », a indiqué le président de la République.

« Cette entreprise n’aurait pu être menée sans l’indépendance de notre   décision politique et économique, qui nous a permis de surmonter les difficultés financières, ces dernières années ». En outre, elle a été possible grâce à la paix sociale et à la mobilisation des travailleurs sous   la bannière de l’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA) »,   a-t-il ajouté dans son message lu par le ministre de l’Intérieur, Nouredine Bedoui,lors d’un meeting au complexe sportif de la wilaya d’Adrar. Le président n’est pas revenu dans son message sur les manifestations du vendredi 22 février dans la capitale et dans plusieurs autres wilayas contre son cinquième mandat.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici