Le cerveau joue un rôle fondamental pour nous permettre de mieux réfléchir et mieux mémoriser au quotidien. A ce titre, le régime crétois est aujourd’hui très prisé en raison de ses impacts positifs sur la mémoire. 

Les recherches scientifiques démontrent un rapport étroit entre le système vasculaire et le système nerveux central. En effet, pour pouvoir fonctionner de manière optimale, le cerveau nécessite une bonne circulation sanguine. Les nutriments apportés par notre alimentation quotidienne sont de ce fait essentiels à son développement. Parmi les régimes adéquats figurent le régime crétois ou méditerranéen que nous vous proposons de découvrir à travers cet article.

Le régime crétois est bourré d’antioxydants 

Les effets positifs des antioxydants sur le corps humain sont prouvés par de nombreuses études scientifiques. En effet, ils sont vitaux à l’organisme pour stimuler la circulation du sang, et contribuer à l’épuration au sein de notre cerveau. Ainsi, les recherches démontrent que le régime méditerranéen permettrait de diminuer les risques d’exposition à la maladie d’Alzheimer de 40%. Rappelons que le régime crétois privilégie surtout les légumes (cuits, crus ou secs), et qui doivent constituer la moitié des aliments présents dans l’assiette durant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. 

Réguler efficacement le taux de matières grasses de l’organisme 

Selon les études entamées par les experts en diététique, les acides gras saturés ne sont pas précurseurs de pathologies liées au système cardiovasculaire. Néanmoins, elles ne sont pas nutritifs pour l’organisme. Le régime crétois priorise notamment l’huile d’olive. Une huile végétale riche en acides gras insaturés et en polyphénols qui sont de redoutables composés anti-inflammatoires. L‘huile de lin d’autre part renferme également de l’oméga-3 bon pour la santé. En effet, les recherches scientifiques expliquent que l’oméga-3 serait à l’origine d’une diminution des triglycérides présents dans le sang, tout en renforçant les membranes des cellules nerveuses. Par ailleurs, le régime méditerranéen, comme l’indique son appellation, valorise également les produits de la mer (saumon, sardines, thon…), ou encore la dinde et le poulet qui sont des protéines dont la teneur en acides gras saturés est très faible. Les chercheurs de l’Université de Dakota du Sud ont découvert en 2014 que les femmes qui adoptent ce type de régime durant la ménopause présentaient un cerveau plus développé par rapport à la moyenne, et qui de plus, tardait à vieillir. En conséquence, pour se lancer dans le régime méditerranéen, il va falloir oublier les sauces au beurre et se mettre à la cuisine à l’huile d’olive par exemple. 

Un peu de glucides pour équilibrer l’alimentation

Selon une étude récente, le cerveau exigerait une quantité de glucides moyenne de 140g afin d’assurer correctement ses activités. De ce fait, il est recommandé un apport nutritif en glucides de l’ordre de 45% à 50% chaque jour. Au menu: pâtes, pain, riz… Des céréales qui contribuent à lutter contre la glycémie et, grâce à son effet coupe-faim, freiner l’envie de prendre du goûter entre les repas.