Ali Benflis ne participera pas à l’élection présidentielle du 18 avril prochain. « Ma place et la vôtre n’est pas dans une compétition » rejetée par le peuple, a avance le président de Talaie El Hourriyet dans un discours prononcé ce dimanche 3 mars devant la presse. « On ne doit pas se tromper dans la lecture de la situation actuelle (…) », a-t-il ajouté.

Pour lui, le « système politique algérien s’est trompé de calculs ». « Notre peuple a détruit le mur du silence (…). Quand le peuple décide de parler, il prend la parole. Il n’attend à ce qu’on lui a donne », a-t-il soutenu. Ali Benflis a qualifié la candidature du président Bouteflika de « surréaliste ».

Pour remédier à la situation actuelle, le président de Talaie El Hourriyet appelle le pouvoir à renoncer à la candidature du président Bouteflika et à reporter l’élection présidentielle pour une durée de six mois.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici