15h01:  « Si  le système  ne retire pas la candidature  du président Abdelaziz  Bouteflika, le Font El Moustakbla va se retirer des élections  présidentielles », a affirmé, Belaïd Abdelaziz, le président du parti.

Ce dernier invite  le conseil constitutionnel à « assumer ses responsabilités » en rejetant la candidature du président Bouteflika.  » on ne gère pas  les affaires du pays avec la ruse », atteste-t-il dans une conférence de presse organisé ce  lundi 4 mars.  

L’élection  présidentielle  du 18 avril n’intéresse plus le président du Mouvement El Moustakbal, Belaid Abdelaziz.  Ce dernier qui a  déposé son dossier de candidature devant le conseil constitutionnel samedi, s’apprête  à se retirer de la course pour la  magistrature suprême du pays.  « Abdelaziz Belaid va annoncer cette décision lors d’une conférence de presse  qu’il compte animer cet après-midi », précise notre source.

Après avoir menacé de se retirer de la course pour la magistrature suprême , Belaïd Abdelaziz,  a revu une première fois revoit sa position le 23 février. « Le parti considère que les élections présidentielles est le seul moyen à même de réaliser les ambitions du peuple et sa volonté du changement, à condition qu’elles (élection) soient mises à l’abris de la fraude et des dépassements »,  a précisé un communiqué du bureau national.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici