Après avoir menacé de se retirer de la course pour la magistrature suprême , Belaïd Abdelaziz, le président du Mouvement El-Moustakbal, revoit sa position.

« Le parti considère que les élections présidentielles est le seul moyen à même de réaliser les ambitions du peuple et sa volonté du changement, à condition qu’elles (élection) soient mises à l’abris de la fraude et des dépassements », précise un communiqué  du bureau national réuni hier.

Le parti qui a salué « la maturité de l’esprit citoyen » au sein de la population algérienne, lance un appel au pouvoir « pour répondre aux revendications » des milliers de manifestants qui ont marché hier contre le cinquième mandat.

Le bureau national du  Mouvement El Moustakbal invite les algériens « à  appuyer la candidature de Belaid  Abdelaziz ».

A partir de Séti,Belaid Abdelaziz a pourtant menacé samedi passé de  se retirer de  la course pour les élections présidentielles.  « Toutes les institutions de la République servent de comité de soutien à l’inconnu. Tout le monde est en course pour le partage du gâteau, pour piller ce qui reste des richesses de l’Algérie. C’est la triste vérité », a-t-il déclaré devant ses militants.

« Il est impossible pour nous de prendre part à ce jeu destructif. Il est impossible de participer à une aventure politique alors que tout porte à croire que la fraude sera à grande échelle le 18 avril. Il est impossible pour nous de prendre part à ce sale jeu. Nous n’acceptons pas cette situation »,  a-t-il poursuivi.

La forte mobilisation populaire contre le 5e mandat a  amené  le candidat à revoir sa décision.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici