Louisa Hanoune a tiré à boulets rouges, ce samedi 9 mars, contre certains « intellectuels » et « activistes » qui appellent « au rejet des partis » et même « à leur dissolution ». « Ceux qui appellent, y compris parmi les intellectuels et les activistes, au rejet des partis ou à leurs dissolution préparent, consciemment ou inconsciemment, la transformation du sursaut révolutionnaire en un printemps arabe. C’est-à-dire le chaos sanglant ou préparent le lit d’un système pire que celui du parti unique », assure la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT).

Louisa Hanoune met en garde contre les dangers du rejet des partis politiques. Pour elle, appeler les jeunes à les rejeter vise « à détruire tous les cadres et toutes formes d’organisation ». « Alerte aux aventuriers et ceux qui préparent le pire », lance la patronne du PT. Elle a précisé que le PT était « partie prenante de l’aspiration de la majorité » à la démocratie. « Le PT n’a de leçons à recevoir de personne en matière de militantisme et de sacrifices,  notamment de ceux qui veulent confisquer ce mouvement révolutionnaire populaire », lâche-t-elle.

Dans son intervention, Louisa Hanoune a évoque des « groupes » encagoulés qui « exprimaient », hier vendredi, leur « haine » conte tous les « partis politiques sans distinction ». Elle a également affirmé que les « partisans de la continuité ont commencé à bouger ». « C’est ce qu’on a constaté hier à la Place du 1er mai », dit-elle. Selon plusieurs sites d’information dont Algérie patriotique, la responsable du PT et d’autres responsables politiques ont été « rejetés » par les manifestants lors de la marche organisée dans la capitale, hier.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici