Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah est revenu, ce mercredi 23 janvier, sur l’attaque terroriste du 16 janvier 2013 qui s’est déroulée dans le complexe gazier de Tiguentourine. Le vice-ministre de la Défense nationale a estimé que cette opération  a été « voulue, par diverses parties, comme un test des capacités de l’Armée nationale populaire et de sa vigilance, et qui a été espérée, essentiellement par certaines parties malveillantes, pour diminuer des potentiels de l’Armée nationale populaire en termes de planification et d’exécution réussie d’une opération militaire d’une telle sensibilité, d’une telle envergure, et dans de telles conditions ».

«  L’objectif était donc l’emploi par un acte terroriste de pratiques abjectes, visant l’image de l’Algérie entre les Nations. Un plan qui a essuyé un échec total, et je dis bien, un échec total, tant de l’intérieur que de l’extérieur », a-t-il précisé lors de sa visite de travail et d’inspection à Blida. « Il s’est avéré, à tous, de près comme de loin, à travers les actions héroïques de l’Armée nationale populaire, que l’Algérie détient une armée qui, avec la protection d’Allah Le Tout-Puissant, saura la défendre, et nous ne pouvons omettre que cette opération qualitative et cette bravoure prouvées à Tiguentourine ont eu des échos très positifs sur le plan national », a ajouté le chef d’état-major.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici