Abdelmadjid Sidi Said, le secrétaire général de l’Ugta, et après avoir défendu bec et ongles la candidature du président Bouteflika à un cinquième mandat, se rallie à ceux qui demandent son départ.

Dans un communiqué rendu public, ce mercredi 27 mars,  l’UGTA « salue et prend acte  de l’appel du général du corps d’armée Gaid Salah, à l’application de l’article 102 de la constitution », estimant que cette mesure constitue « le cadre légal à même de surmonter la crise politique à laquelle est aujourd’hui confrontée notre pays ».

Sidi Said qui défendait jusqu’à un passé récent la théorie de la continuité, souligne «  que le besoin du changement est devenu nécessaire, comme il est évident qu’il doit se construire à travers un dialogue empreint de sagesse permettant de faire émerger l’édification  d’une nouvelle République en harmonie avec les aspirations de notre peuple  et de jeunesse, et d’asseoir sereinement l’avenir et préserver notre pays l’Algérie ».

 

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici