Après que Johnny Depp ait porté plainte contre The Sun pour diffamation, pour l’acteur qui était qualifié de « batteur de femme », l’histoire prend une nouvelle tournure. En effet, le témoignage d’un proche va complètement chambouler la situation.

Après l’accusation d’Amber Heard contre Johnny Depp sur le fait qu’il l’abattait, plusieurs alliés de l’acteur lui étaient venus en aide, dont la mère de ses enfants, Vanessa Paradis, Winona Ryder ou encore Penelope Cruz, lors de son précédent procès. Cependant, ce vendredi 17 avril, c’était actuellement au tour de son voisin et ami Isaac Baruch, de se tenir devant la barre. Un témoignage qui va certainement bouleverser la suite de l’histoire.

Un lugubre secret révélé au grand jour

Chaque jour, Johnny Depp voit sa vie intime être dévoilée petit à petit. En effet, alors qu’il  essayait d’arrache-pied de démentir les révélations de The Sun qui l’accusait d’être un « homme batteur de femme », les témoignages en sa faveur n’ont cessé de s’enchaîner au sein de la Cour royale de justice de Londres.

Cependant, la révélation d’Isaac Baruch, un voisin et ami intime de l’acteur, a sidéré le public ce vendredi 17 juillet 2020. Selon le Mirror, ce dernier a révélé que l’acteur de Pirates des Caraïbes lui a confié un lourd secret sur le fait qu’Amber Heard aimait « se disputer et frapper ». L’artiste s’était même souvenu de la fameuse soirée de 2013 où Johnny Depp semblait être agressé par cette dernière : « l’air déprimé et un peu désemparé, comme s’il pleurait », déclarait-il. À cette époque, en creusant davantage l’acteur lui a avoué : « …  ‘Je ne sais pas ce que je vais faire, parce que je ne vais pas la frapper, tu me connais, je ne vais pas la frapper. Je l’aime »

Johnny Depp : contraint de temps en temps à s’accorder des pauses

En dépit des nombreux témoignages en faveur de Johnny Depp, d’autres, notamment ceux déclarés par les anciens employés d’Amber Heard, en revanche, s’avèrent lui inculper le crime. Toutefois, devant la barre du tribunal, Isaac Baruch n’a pas pu s’empêcher d’assurer que son ami été même contraint de quitter leur domicile, et ceci s’est présenté « au moins à quatre reprises », selon ce dernier. “À cause de l’humeur de Mme Heard et de la violence physique à son égard chacune de ces fois, il m’a confié que c’était le même type de situation, où elle devenait incontrôlable et commençait à le harceler mentalement puis à le maltraiter physiquement, ne lui laissant d’autre choix que de partir pour échapper à la situation”, a-t-il confirmé en frémissant.