L’ancien chef du gouvernement Ahmed Benbitour ne sera pas candidat à l’ élection présidentielle d’avril . « Je ne participe pas à ces élections, mais je reste engagé dans le travail préparatoire du lancement d’un Front Unifié pour la Sauvegarde de la Patrie. C’est un travail qui demande du temps, de l’engagement et la définition d’une stratégie », a précisé Benbitour dans une déclaration rendue publique, ce samedi 16 février.

Benbitour a tenu à remercier « toutes les personnes, les personnalités nationales, les associations, les organisations politiques, les citoyennes et les citoyens, les cadres de toutes les régions du pays et de l’étranger, qui m’ont sollicité avec beaucoup de conviction pour me présenter aux élections présidentielles d’Avril 2019, avec mon programme de sauvegarde de la patrie ».

Dans cette déclaration, l’ancien chef du gouvernement explique les motivations de sa décision. « La suite d’analyses basées sur des instruments scientifiques rigoureux, j’en suis arrivé à la conclusion que l’organisation de ces élections, comme celles qui les ont précédées, n’annoncent aucun indice du changement tant désiré par les citoyens, mais aggraveront encore plus l’avenir de la patrie, par l’épuisement du stock de réserves de change et les pénuries généralisées qui en découleraient. D’où la nécessité d’une mobilisation soutenue pour la sauvegarde de la patrie », soutient-t-il.

Benbitour a appelé les algériens « à s’atteler à ce travail préparatoire qui permettrait la mobilisation nécessaire pour la sauvegarde de la patrie » . « Ensemble rien n’est impossible », estime-t-il.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici