Mercredi soir sur “Affaire conclue”, la bonne humeur était au rendez-vous suite à un objet kitsch qui n’a pas manqué d’amuser Harold Hessel et Sophie Davant

“Affaire Conclue” a accueilli une nouvelle participante ce mercredi 4 Août, qui était venue céder un article que la jeune femme avait qualifié elle même d’ultra-kitsch. En effet, la veilleuse télévision aquarium en question avait déconcerté Sophie Davant et le commissaire-priseur. 

Un objet inaccoutumé attise la curiosité

Christelle avait bien réussi à amuser l’animatrice phare d’”Affaire conclue”, et son acolyte mercredi dernier, avec son article ultra-kitsch. La Bonnelloise de 52 ans se sentait optimiste dès le départ, confiante de faire une excellente affaire avec son objet insolite, qu’elle avait à l’origine, acheté auprès d’une brocante. Sur une pointe d’humour, la vendeuse avait même avoué vouloir garder ce cadeau un peu excentrique secret. Harold Hessel qui ne pouvait se retenir de rire, l’avait remercié chaleureusement d’être venue avec un objet aussi hors du commun, en contemplant l’extraordinaire veilleuse en céramique. 

Une vente concluante pour la candidate du jour 

La pièce constitue un écran télévisé à l’intérieur duquel on pouvait apercevoir des crustacés flotter. Originaire de Monaco, l’invention singulière a tout de suite frapper l’imagination de l’ex compagne de Pierre Sled et le commissaire-priseur. En effet, ils l’avaient associé à une pensée pour une réalisation cinématographique du commandant Cousteau. Un concept que l’animatrice a très bien apprécié. La vendeuse révèle alors qu’elle l’avait acquise à environ 100 Euros à l’époque. Ce qui a étonné Harrold Hessel, qui s’est excusé de ne pouvoir estimer un prix pareil pour l’article concerné. Finalement, il annonce un prix de départ de 30 euros, qui lui paraissait déjà énorme. Au final, à l’issue des enchères, Christelle a conclu une belle affaire en vendant son aquarium insolite au double du prix d’estimation. C’est le brocanteur Stéphane Vanhandenhoven qui a déboursé 60 euros en vue d’obtenir cette acquisition authentique.