Le célèbre acheteur belge Gérald Watelet de l’émission « Affaire conclue » a été désigné de « pièce rapportée » par le propriétaire du Palais Vivienne

Bouleversement dans la diffusion d’Affaire conclue, la célèbre émission de vente d’objets de toutes sortes qui réunit divers vendeurs et acheteurs, sur France 2. En effet, depuis quelques jours, les téléspectateurs ont été amené à revoir des rediffusions. Il leur faudra attendre le 17 Août prochain pour redécouvrir de nouvelles ventes avec Anne-Catherine Verwaerde, Caroline Margeridon et Julien Cohen sur le plateau de l’émission phare présentée par Sophie Davant.

Les reproches de Pierre-Jean Chalençon à l’égard de Gérald Watelet

Alors que l’émission présentée par Sophie Davant en est à sa quatrième édition, une bataille de feu entre deux acheteurs marquera à jamais son histoire. En effet, le célèbre collectionneur français, Pierre-Jean Chalençon est dans une mauvaise impasse depuis les polémiques lancées contre lui. Ce-dernier n’a pas hésité à attaquer ouvertement l’acheteur belge Gérald Watelet, envers qui il garde encore une rancune et du mépris. L’expert de Napoléon accuse en effet ce dernier de lui avoir « bavé sur la gueule ». Un reproche auquel le principal concerné n’a pas voulu contre-attaquer, en répliquant simplement et calmement que le départ de Pierre-Jean Chalençon était désolant, mais le Belge reste confiant, qu’avec ses expériences et son large réseau, le spécialiste de Napoléon devrait vite s’en sortir de ce cauchemar, selon les propos recueillis par le magazine Télé Star.

Un simple partenariat professionnel

Gérald Watelet, propriétaire d’une boutique d’accessoires de design d’intérieur à Bruxelles, avait assuré qu’il n’avait rien contre le collectionneur français. Leur relation se limitait à une simple collaboration professionnelle et qu’il n’entretenait pas pour autant des liens particuliers avec ce-dernier. En raison de la réputation qu’il a gagné suite à sa participation à l’émission « Affaire conclue », l’acheteur belge est résigné à tout faire pour conserver sa place et gagner le respect du public.