En dépit d’un succès fulgurant, Affaire conclue a dû être interrompu à plusieurs reprises en raison des programmes sportives diffusées sur la chaîne, dont le Tour de France ou encore le Roland-Garros qui animent les après-midis du public de France Télévisions. 

Le magazine d’enchères « Affaire conclue » diffusé sur France 2 attire de plus en plus de téléspectateurs et s’est vite inscrit comme l’un des programmes cultes de la chaîne. Un succès fulgurant qui a propulsé l’émission de Sophie Davant en tête du classement , comparé aux autres émissions télévisées retransmises en fin d’après-midi. Malheureusement, ces-derniers temps, les événements sportifs ont mis un peu d’ombre au programme du groupe France Télévisions. En effet des compétitions à envergure importante, à l’instar du Tour de la France et du Roland-Garros chamboulent la grille horaire de la chaîne. 

Les programmes sportifs à l’honneur sur France Télévisions

Après trois semaines dédiées au Tour de France, à l’issu duquel le cycliste Slovène Tadej Pogacar a été sacré grand vainqueur ce dimanche 20 Septembre, la chaîne télévisée entend cette fois diffuser des matchs de tennis dans le cadre de la célèbre compétition « Roland-Garros« . En effet, le tournoi de tennis a été reporté pour le mois de Septembre prochain. Les adeptes de balle jaune, pourront ainsi apprécier de nouvelles épreuves avec leurs sportifs préférés, à partir de ce dimanche 27 septembre, qui verra le premier tour. Le tournoi sera clôturé à l’issue de la grande finale, prévue pour le 11 octobre prochain.

France 2 prend la tête du classement dès l’aube

Par conséquent, l’ex femme de Pierre Sled, accompagnée de son équipe d’acheteurs (dont François-Xavier Renou, Alexandra Morel…) devront une nouvelle fois s’absenter pendant deux semaines de plus, avant d’espérer retrouver une stabilité dans la diffusion quotidienne du programme. Dimanche dernier, en début de journée (de 7h20 à 8 heures), la chaîne publique a retransmis des rediffusions d’enchères pour se rattraper. 

Ce qui a donné l’occasion à Julien Cohen de s’approprier un nouvel objet d’art, pour 1000 Euros. Il s’agit d’un mobilier antique, vieux de 250 ans, que le célèbre commissaire-priseur de l’émission, Harold Hessel avait estimé après son expertise, à une valeur initiale de 700 Euros. Un numéro qui a été suivi par 182 000 télespectateurs français. Ce qui équivaut à une part de marché atteignant les 8,1%, permettant à France 2 de mener les rênes dans le classement, au détriment des autres chaînes nationales.