Coup de théâtre dans « Affaire conclue »! Alexandra Morel tombe de haut en découvrant la fonction d’un objet insolite, qui n’a encore jamais vu le jour dans l’émission.

Dans le numéro inédit d’Affaire conclue de ce vendredi 28 Août 2020, la vendeuse du jour, prénommé Clémentine était venue présenter un article insolite qui n’a encore été jamais vu dans le programme d’enchères, présenté par Sophie Davant. Alors que l’expert en objet antique n’a eu aucun mal à identifier la nature du bien, Alexandra Morel quant à elle est tombée des nues…

Une rentrée en fanfare pour l’équipe 

Depuis la rentrée, les inconditionnels du magazine d’enchères « Affaire conclue » ont pu visionner de nouvelles séquences de leur émission préférée sur France 2. Une reprise post-Covid 19 marquée par de nouveaux participants, des objets davantage insolites, et sur le banc des acheteurs, à la place de Pierre-Jean Chalençon qui a dernièrement signé son départ du programme, se trouve désormais un tout nouvel acheteur, prénommé François-Xavier Renou. Gestes barrières obligent ! Plus de contact physique et en fin d’émission, les vendeurs sont payés par virement bancaire afin d’éviter le maniement d’argent en espèces. Mais côté ambiance, rien n’a pour autant changer car la bonne humeur est toujours au rendez-vous, notamment dans la salle des enchères, au côté de Julien Cohen et compagnie. 

Un article qui crée la consternation sur le plateau d’Affaire conclue !

Clémentine, la candidate du jour était très enthousiaste à l’idée de venir sur le plateau de l’ex-femme de Pierre Sled, pour vendre un article qui surchargeait son grenier depuis plus de 12 ans. Il s’agit d’un imposant porte-obus en vannerie dont l’origine remonte de la Première Guerre Mondiale, provenant de l’Armée Suisse. En dépit de cette valeur historique de l’objet, Harold Hessel s’est arrêté sur un prix d’estimation initiale de 50 Euros. Pour se défendre, le commissaire-priseur avait affirmé qu’il s’agissait d’un bien catégorisé dans la famille du micro-marché, et qui allait donc être compliqué à vendre, malgré son poids historique. Pas de quoi décourager l’adepte d’équitation, qui était parti confiante pour se diriger dans la salle de vente. A la minute où ils ont vu l’article vedette du jour, François Cases Bardina, Julien Cohen et Alexandra Morel étaient immédiatement intrigués. L’acheteuse, un peu déboussolée avait pris l’objet pour un porte-pots à lait. Surprise, elle apprend par la suite la véritable nature de l’objet mis en vente. C’est au final sur un prix de 200 Euros qu’Alexandra s’est arrachée le porte-obus. Une belle affaire conclue pour la candidate du jour.