Le Front Polisario rejette « catégoriquement » tout accord commercial entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc incluant « illégalement » les territoires sahraouis occupés.

S’exprimant après le refus du Parlement européen d’un débat public réclamé par une centaine d’eurodéputés sur l’amendement de l’accord UE-Maroc qui prévoit l’extension « illégale d’avantages commerciaux aux territoires sahraouis occupés » , le Front Polisario a dénoncé, dans un communiqué, repris par l’APS « un accord conclu à huis clos et qui passe outre l’avis du peuple du Sahara occidental et viole le principe de la souveraineté permanente du peuple sahraoui sur ses ressources naturelles ».

Le Front Polisario a affirmé qu’un « tel accord est nul et non avenu », car il institutionnalise, a-t-il mentionné, « la planification et l’exploitation effrénée des ressources naturelles du peuple sahraoui », et s’oppose à la justice européenne et internationale.

Cet accord « enfreint et contredit fatalement les décisions de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) ayant rejeté tout accord incluant les territoires du Sahara occidental occupé et ses eaux adjacentes sans consentement du peuple sahraoui », poursuit la même source.

Le Front Polisario dénonce « un vol qualifié orchestré délibérément contre la volonté du peuple du Sahara occidental », et accuse explicitement de pays européens de connivence: « ce texte a été concocté dans l’urgence pour assurer sa ratification par le Parlement européen dans sa configuration actuelle, grâce à la connivence de deux Etats membres essentiels de l’Union européenne », a fait savoir le Front Polisario.

Notons que des eurodéputés ont dénoncé mardi la décision prise par le Parlement européen (PE) de refuser un débat public sur le projet d’extension de l’accord commercial Maroc-UE aux territoires sahraouis occupés.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici