Le Mouvement de la société de la paix MSP estime que le président Bouteflika « n’est pas en mesure de rester au pouvoir à cause de sa maladie ». Dans un communiqué rendu public, ce mercredi 6 février, sanctionnant la réunion de son bureau national, le parti islamiste affirme que « le cinquième mandat n’est pas dans l’intérêt du président Bouteflika, elle sert plutôt les intérêts de ceux qui en bénéficient ». Le parti qui a présenté un candidat aux élections présidentielles, appelle les partisans du 5e mandat « à assumer les conséquences de leur manipulation », mettant en garde contre  » les dangers d’un tel choix pour le pays « .

Le parti appelle les algériens « à prendre conscience de la grande importance de la présidentielle, car elles marquent la fin d’une étape et le début d’une nouvelle phase ». Cette étape, nécessite, selon lui, « le courage, et l’union ». Le communiqué invite aussi la classe politique « à ne pas disperser inutilement ses forces », afin de ne pas « réitérer les échecs du passé » .

Le MSP a salué enfin la mobilisation des militants autour du candidat du parti pour les présidentielle.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici