« Je tiens à rassurer nos collectifs et à les assurer qu’il n’ y a aucune mesure de restriction de quelque nature que ce soit que j’aurais prise, moi ou mes proches collaborateurs, à  l’encontre des travailleurs de Sonatrach qui ont exprimé leur soutien et leur adhésion au  mouvement de protestation », a écrit  Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de Sonatrach, dans une note interne.

Le premier responsable de la compagnie nationale  estime que l’Algérie « vit des moments historiques avec la montée en puissance de revendications populaire en faveur d’un changement du mode de gouvernance (..)  Les manifestations et la mobilisation citoyenne  visent à asseoir un changement positif dans notre pays ».

« Sonatrach, en sa qualité d’entreprise citoyenne, ne peut évidemment pas rester en dehors de ce mouvement et  à ce titre, ses travailleurs et ses travailleuses  sont naturellement parties prenantes de ce mouvement populaire », affirme Ould Kaddour.

Ce dernier appelle néanmoins  les  travailleurs  de Sontrach à ne pas interrompre la production:   » je veux en appeler au sens élevé du devoir de vous tous  pour vous rappeler que Sonatrach est une entreprise économique dont la raison d’être  et d’assurer à son pays et à son peuple les moyens de développement en veillant à valoriser nos richesses naturelles de la meilleure façon possible », pense-t-il.

Le syndicat de la division production de Sonatrach pour la région de Hassi Messaoud  a annoncé son ralliement au mouvement populaire.  Le syndicat affilié à L’UGTA , s’est dit « partager les aspirations du peuple algériens pour l’instauration d’un État démocratique et fort », dans un communiqué publié  jeudi  passé.

 

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

L’image contient peut-être : texte

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici