Manifester n’est pas la meilleure manière de protester contre le cinquième mandat, estime Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du président candidat. Poursuivant ses rencontres avec les partisans d’Abdelaziz Bouteflika, Sellal s’est rendu, ce lundi 18 février, à l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA).

« Quelles que soient les circonstances, nous devons favoriser le dialogue. il n’y a pas de raison de recourir à la rue », a affirmé Sellal. Ce dernier souligne que « la conférence nationale inscrite dans le programme du président Bouteflika, sera ouverte à toutes les tendances ».

Pour l’ancien chef du gouvernement, la candidature du président Bouteflika « est un impératif ». « Selon des données géostratégique, la présence de Bouteflika dans cette conjoncture est un impératif », plaide-t-il.

De son coté, Nouria Hafsi, la secrétaire générale de l’UNfA a dénoncé les manifestations contre le cinquième mandat. « Il faut respecter notre position. Le dernier doit revenir au peuple », précise-t-elle. Dans sa lancée , elle a mis en garde contre « la récupération » et « la manipulation » de la colère « d’une jeunesse qui n’ a pas vécu la décennie noire ».

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici