L’ancien président de l’APN, Abdelaziz Ziari, n’apprécie pas la manière avec laquelle le pouvoir a choisi de faire face à la mobilisation populaire contre le cinquième mandat. « Ce qui est proprement ubuesque dans ce qui se passe c’est le recours à des méthodes diplomatiques pour négocier avec le peuple une sortie de crise, au lieu de recourir à des formes politiques réalistes. Une espèce de politique diplomatique des petits pas qui n’est d’aucune utilité et nous fait perdre du temps au détriment des intérêts des algériens et de l’Algérie », a-t-il écrit  sur page  Facebook.

Ziari se pose des questions sur les raisons qui ont amené le pouvoir à opter pour les deux diplomates Lakhdar Brahimi et Ramtane Lamamra dans cette conjoncture politique particulière : « en mettant en avant en cette phase,Lakhdar Brahimi et Lamamra,on les a grillé pour la suite c’est – à dire la phase de transition. Erreur de casting ou machiavélisme ? », s’interroge-t-il.

L’ancien président de l’APN a défendu les deux hommes qu’ils considèrent comme « de brillants diplomates ». « La crise actuelle ne changera rien à la qualité des individus. Ils ont toujours brillamment défendu les intérêts de leur pays », a-t-il conclu

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici