Abdelaziz Rahabi a estimé, ce jeudi 4 avril, qu’il « est urgent d’ouvrir un véritable débat pour aboutir à un consensus politique indispensable » visant à « consolider et préserver les revendications portées par le peuple depuis le du 22 février 2019 ».

L’ancien ministre de la Communication et diplomate de carrière cite un certain nombre de défis que les Algériens devraient relever.

« Comment organiser la transition d’un régime autoritaire à un régime démocratique Comment et qui détermine les modalités? Quelle dynamique, quel rythme, quel calendrier ? Quel type de modification institutionnelle ? Quels sont les indicateurs de la réussite d’un tel processus ? », écrit-il.

« A mon sens, ce sont là les véritables défis qui nous attendent et qui fondent un système de nature à garantir la justice et la prospérité », assure-t-il.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici