Abdelmalek Sellal est revenu, ce jeudi 14 février, devant les syndicalistes de l’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA) sur le message de candidature d’Abdelaziz Bouteflika en évoquant de grandes et profondes réformes politiques et économiques qui ne toucheront les acquis sociaux.

« Je peux vous assurer que c’est lui qui a veillé à élaborer ce message et ce programme », a avancé le directeur de campagne du président de la République. « De grandes réformes nous attendent que ce soit celle de la constitution ou du changement de modèle économique », a-t-il indiqué lors de sa première sortie publique.

« Il est temps pour cet homme de finaliser son projet (…). Les Algériennes et les Algériens sont convaincus que c’est l’homme qui a toutes les compétences qu’il faut et la vision globale pour concrétiser ces réformes qui doivent se faire avec la concertation », a-t-il ajouté.

Durant son allocution, l’ancien Premier ministre a insisté sur le fait que les réformes politiques et économiques proposées par le candidat Abdelaziz Bouteflika « ne toucheront pas les citoyens modestes ». « La construction du pays doit toujours se faire dans le respect de tous les Algériens et le pouvoir d’achat de tous », a-t-il souligné.

Abdelmalek Sellal a rappelé que le président a toujours été « à l’avant-garde dans la défense droits de travailleurs ». « C’est une vérité », a-t-il dit. Pour lui, l’Algérie a « besoin » de la vision, de la force et du grand courage du président Bouteflika pour mettre en œuvre les grandes réformes « radicales » nécessaires.

Dans son discours, le directeur de campagne du président a rappelé les années difficiles vécues par les Algériens et ce qui a été « réalisé » dans le pays depuis l’élection du président Bouteflika. « Aujourd’hui, je ne suis pas venu pour la campagne mais je suis invité par mes sœurs et mes frères travailleurs. Durant la campagne, j’aurais l’occasion de parler et donner tous les chiffres concernant les réalisations », a-t-il promis.

Le directeur de campagne estime même que l’annonce de candidature du président Abdelaziz Bouteflika a été bien accueilli en Algérie et ailleurs. « Je suis sûr qu’on va vaincre. Regardez l’écho (de l’annonce de sa candidature, NDLR) dans le monde. Est-ce qu’il y a un rejet ? Et dans le pays, y-a-t-il un rejet ou une hésitation ? Bien sûr qu’il y a des gens qui ne sont pas d’accord. Ce n’est pas un problème », a-t-il assuré.

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici