Le sucre blanc constitue un aliment toxique pour notre organisme et ne lui procure aucun nutriment vital. De plus, il engendre des effets de dépendance qui peuvent être néfastes à son métabolisme de base.

On retrouve le sucre partout dans le mode de vie actuel : pains, plats surgelés, produits laitiers, boissons gazeuses…Pourtant ingéré petit à petit, le sucre contribue à la dégradation du corps humain. Découvrez 6 bonnes raisons de l’éviter afin de conserver un corps en bonne santé et plein de vitalité.

1.   Le sucre active le vieillissement cellulaire 

En stimulant le vieillissement des cellules, le sucre impacte négativement sur la qualité de notre peau. En effet, au contact des lipides et des protéines, le sucre entraîne ce qu’on appelle une glycation. Il s’agit d’un mécanisme naturel qui anéantit le collagène et favorise ainsi l’inélasticité de la peau. D’où l’apparition des rides qui représentent l’une des signes les plus évidentes du vieillissement.

2.   Éviter les problèmes d’accoutumance

Le sucre active la libération de la dopamine, hormone du plaisir, par le cerveau.  Des études révèlent que cette substance chimique lorsqu’elle est stimulée à répétition aboutit à des problèmes d’addiction. L’accoutumance au sucre est pourtant fatale pour l’organisme car elle provoque des troubles d’obsessions alimentaires.

3.   Risques d’obésité

Le sucre contribue à l’entassement des graisses à la surface de nos cellules.  Résultats, l’IMC (Indice de Masse Corporelle) augmente et le sujet prend rapidement du poids. Ce qui augmente les risques d’obésité et les complications qui vont avec (athérosclérose, AVC, maladie rénale chronique…)

4.   Le sucre augmente l’exposition aux risques de maladies cardiaques

Le cœur représente l’organe qui souffre le plus au contact du sucre. En effet, le sucre favorise le dysfonctionnement des artères, occasionnant ainsi les risques d’attraper des maladies coronariennes graves à l’exemple de l’infarctus du myocarde ou de l’athérosclérose qui résulte d’une obturation au niveau des artères.

5.   Le sucre impacte sur l’humeur 

Il n’est pas rare de voir des personnes stressées ou anxieuses entrain de dévorer des bonbons ou des produits chocolatés en guise de réconfort. En effet, le sucre est doté de puissants attributs apaisants. Toutefois, les études suggèrent que ce plaisir est passager et qu’à long terme, il peut engendrer des troubles de l’humeur, et dans les cas les plus graves aboutir à une dépression nerveuse.

6.   Le sucre : un élément précurseur de diabète

Une fois qu’il a pénétré l’intérieur de l’organisme, le sucre agit sur des organes vitaux comme le cœur et le pancréas, dont la principale mission est de secréter l’insuline. En conséquence, lorsqu’il est consommé à forte dose, le sucre sature l’activité du pancréas. Epuisé, ce dernier n’arrive plus à produire correctement l’insuline. Ce qui perturbe le taux de glucose présent dans le sang et augmente l’exposition aux risques de diabète de type 2, caractérisé par une résistance à l’insuline.